La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
Colloque AIX-EN-PROVENCE            

 

CENTRE DE CONGRES D’AIX EN PROVENCE
14 boulevard Carnot, 13100 AIX EN PROVENCE – Tél +33 (0)4 42 17 41 74




 
Le 15 mars 2013 (de 14 h à 21 h entrée gratuite)
 


 
 
 « L’Animal Sentinelle de la Violence faite aux Enfants »
CONFERENCE / DEBAT

Exposé individuel des conférenciers pluridisciplinaires Internationaux

Et le soutien

 De Madame Sophie JOISSAINS SENATEUR,
 
Et de la ville d’AIX EN PROVENCE
 
 
Ce colloque traite une Thématique fondamentale pour notre société
 
Organisée par STOP VIOLENCE France
 
                          
  
 
SI LES SIGNALEMENTS CROISES AVAIENT EXISTE,
ENZO SERAIT-IL VIVANT AUJOURD’HUI ?

 
PALAIS DES CONGRES AIX EN PROVENCE
Le 15 mars 2013 de 14 h à 21 h

 « L’Animal Sentinelle de la Violence faite aux Enfants »

La Ville d’AIX EN PROVENCE apporte son soutien à ce colloque, où sera créé, selon la suggestion du Pr Hubert MONTAGNER lors du colloque de Lyon, une commission pluridisciplinaire sur ce thème.
 
PROGRAMME réalisé par Jacques BARBIER Président de l’association « STOP VIOLENCE France » avec Caroline GUION Etudiante en Sciences Politiques et en Droit, et la collaboration de l'association de juristes « NI HOMME NI OBJET » pour l’amélioration de la relation entre l’homme et l’animal.
 
> 14 h : Accueil
 
> 14 h 15 : Présentation Gérard CRUZILLE, Déléguée Rhône Alpes Stop Violence
 
14 h 20 : Ouverture du Colloque par Madame Sophie JOISSAINS, Sénateur des Bouches du Rhône.

> 14 h 30 : Jacques BARBIER Président de Stop Violence France, avec Anne CHICARD Juriste Criminologue, Assesseur au TPE d'Aix-En-Provence : Introduction et exposé sur le « lien entre les violences faites aux enfants et aux animaux », et « Résumé des temps marquants du procès d’ENZO, manquements et dysfonctionnements ». Si les signalements croisés avaient existé, ENZO serait-il vivant aujourd’hui ?
 
> 14 h 50 : Dr Dominique AUTIER-DERIAN Vétérinaire comportementaliste à Lyon : « Comment diagnostiquer les maltraitances animales »

> 15 h 20 : Pr Hubert MONTAGNER Professeur des Universités, Directeur de Recherche à l'INSERM (Neurosciences) : « les racines et les ferments de la violence »

 
  
> 15 h 50 : Me Arielle MOREAU Avocate à la Réunion et Maître Catherine PREAUBERT Avocate à Mayotte, en direct du Tribunal «  Cas de maltraitances graves aux humains précédés de violences sur les chiens aux DOM TOM » par vidéo conférence ou à défaut de communication, Projection vidéo
 
> 16 h 10 : Me Anne BENHAMOU Avocate Marseille : « Le droit face aux maltraitances humaines et animales »

> 16 h 30 : Première série de questions du public     
 
> 16 h 50 : PAUSE   –   Exposition et Vente de LIVRES  --   DEDICACES   --  BAR
 
> 17 h 20 : REPRISE PAR « LES RACINES DE LA VIOLENCE »
 
> 17 h 20 : Dr Jean Paul RICHIER Psychiatre, praticien hospitalierHôpital de Villejuif et membre administrateur de la LFDA : « l'animal sentinelle de la violence faite aux enfants : données des études (synthèse d'une vingtaine d'études rapportant des données sur la question »,
 
> 17 h 50 : Mr Olivier MAUREL, Ecrivain, Chercheur Indépendant sur la Violence, et Président Fondateur de l'Observatoire de la Violence Educative : « Pourquoi appelle-t-on cruauté le fait   de frapper un animal et éducation le fait de frapper un enfant ? »
 
> 18 h 30 : Madame Marie-Dominique USCIATI,  Vice-Procureur des Mineurs, Vice-Présidente du Tribunal de Grande Instance d’Aix en Provence, placée auprès du premier président de la cour d'appel d'Aix-en-Provence et Juge des Libertés et de la détention.

> 18 h 50 : Dr Dominique BARBIER Médecin légiste, criminologue, diplômé de biologie humaine, psychiatre, psychanalyste. Ancien chef de service, chef de pôle des hôpitaux psychiatriques, expert près la Cour d'Appelde Nîmes : « La caresse ou la consolation ? Du doudou à l’homme »
 
> 19 h 20 : QUESTIONS ET DEBAT AVEC LE PUBLIC
 
> 20 h 15 : Clôture du colloque Madame Sophie JOISSAINS, Sénateur des Bouches-du-Rhône.
 
EN PRESENCE :
 
> De personnalités Politiques, administratives ou économiques,

> Pr Jean Claude NOUËT, Président d’Honneur de la Fondation Droit Animal, éthique et sciences, Médecin, Histologiste,    Embryologiste, Vice-doyen Honoraire de la faculté de médecine Pitié-Salpêtrière de Paris,
       
> Monsieur GUEZOULI, de Stop Violence France, papa du petit ENZO décédé suite à la maltraitance du compagnon de son ex-femme, qui voulait « dresser l’enfant comme ses chiens » (sic.)

> Des Associations d’aide aux victimes,
 
PUBLICS CONCERNES :
 
Ø Protection de l’enfance, Educateurs et Protection Judiciaire de la Jeunesse, Enseignants et Etudiants en  Lettres, médecine, droit, Economie sociale & familiale, etc… Criminologues, Services sociaux, Justice, Police, Gendarmerie, Pompiers, Avocats, Médecins, Psychologues, Infirmières, Vétérinaires, Protection animale, Domaine associatif, et tout public sensibilisé par les violences faites aux enfants et aux animaux.
 
Ø Aujourd’hui, le fruit de cette démarche est présenté à toutes les parties prenantes
 
 
Ø La conférence-débat du 15 mars 2013 qui sera suivie par la création d’une commission pluridisciplinaire marquera le début d’une action qui se développera au fil des mois et des années qui viennent, mais aussi d’autres colloques en prévision à Toulouse,  Nantes, Strasbourg, etc.
 
Ø Sensibiliser les jeunes et les adultes aux problèmes des violences faites aux enfants et aux animaux, promouvoir l’égalité des chances pour les enfants, avec une éducation sans violence qui passe par la sensibilisation, l’information , la prévention et la formation « des acteurs principaux de l’éducation de ceux-ci et des parents. »
 
Ø Lutter contre la violence faite aux ENFANTS et aux ANIMAUX, quelle qu’en soit l’origine, doit devenir une priorité pour nos institutions, avec la mise en place des signalements croisés Animaux / Enfants, lesquels seront ensuite centralisés et pris en charge par des Magistrats de Cours d’Appel.
 
Ø Appliquer sans restriction les condamnations pour violences sur les enfants et personnes faibles, ainsi que pour toutes agressions sexuelles, afin que les victimes puissent se reconstruire. Ne pas laisser croire aux condamnés qu’ils peuvent s’en sortir impunément, pour redonner à la Justice son véritable sens…  
 
Ø Engager les professionnels Vétérinaires, Médecins, Centre Hospitaliers dans une démarche de signalements simples mais précis avec photos, évitant les certificats de complaisances. Former également des enquêteurs spécialisés pour permettre à la justice de prendre des décisions rapidement afin de limiter les récidives et arriver à des drames, tels ceux d’ENZO, MARINA…
 
Ø Centraliser les signalements de violences faites aux Animaux ou aux Enfants sur un pôle unique (Cour d’Appel), chargé de faire vérifier la situation globale dans le foyer signalé.   
 
Nota : Ce programme est susceptible d’être modifié en fonction d’évènements imprévus. 



 


POUR LA PROTECTION ET LA DEFENSE DES ENFANTS, DEPUIS 1994 NOTRE ASSOCIATION d’INTERET GENERAL AGIT PARTOUT EN France.
Pour garder son indépendance et sa liberté d’action, elle ne fonctionne qu’avec les cotisations de ses adhérents, VOS DONS Personnels et DONS d’Entreprises, déductibles d’impôts selon la Loi en vigueur, et vous remercie pour votre contribution.
 

STOP VIOLENCE FRANCE
Association loi 1901 d’intérêt Général
Déclaréele 29.11.1994 -N° W433000131
BP 53, MONISTROL SUR LOIRE
ADRESSE COURRIER :
217 Quai Jean Jaurès, 71000 MACON
Tél : 06.42.39.98.31 et 09.77.04.06.64
 


REMERCIEMENTS :
 
Nous tenons à remercier pour leur aide matérielle ou financière

Les commerçants, artisans et P.M.E   qui nous soutiennent financièrement.
Toutes les personnes sensibles à notre cause qui participent à la réalisation de nos projets.






                           
   
 
15 rue Pointe du bois
ZAC pépinières
97410 St Pierre de la Réunion



 
 
 
m à j février 2013